Mes 3 conseils pour (bien) dormir

Hello,

L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt certes, mais pour ça, il faut qu’ils aient dormi la nuit. Que faire quand on est insomniaque, qu’on a fini de répertorier tous les trous du plafond et qu’on a même déjà compté jusqu’à l’infini (trois fois) ? Peut-être est-il temps de trouver une solution différente à ces longues nuits.

Depuis petite, j’ai le sommeil plutôt fragile. Je me souviens des heures passées à attendre dans l’angoisse pendant que tout le monde roupillait dans un sileeence assourdissant. En grandissant, j’ai même trouvé normal de dormir très peu. Évidemment, pendant la journée, je baillais- baillais- baillais. La fatigue, j’ai fini par l’intérioriser et à ne plus en tenir compte non plus. Mais voilà, sur la productivité, les insomnies ont un impact. Sans parler de l’humeur ou de la santé.

Qu’est-ce que je fais aujourd’hui, lorsqu’il se fait tard et que le sommeil ne vient pas ? Voici quelques conseils* qui, je l’espère, pourront être utiles aux petits dormeurs.

Conseil n°1 : Réguler son cycle

Le corps fonctionne en boucles. L’idéal c’est d’instaurer une habitude que rien ne pourra casser. En se couchant à la même heure plusieurs jours d’affilée, le corps finit par s’habituer et le sommeil vient automatiquement les jours qui suivent. Il faut tout doucement progresser vers l’objectif que l’on souhaite atteindre (en avançant chaque jour un peu plus l’heure du coucher, par exemple), selon ses besoins en matière de repos. Surtout, ne pas se brusquer : on sait combien le stress est contre-productif. Et n’oubliez pas que le sommeil d’avant-minuit a ses vertus !

Conseil n°2 : Faire de la relaxation

Quand le sommeil ne vient pas, la pire solution est de rester à l’attendre dans son lit. Si au bout de quelques minutes ça ne vient pas, il vaut mieux s’affairer à quelque chose de relaxant. Je ne parle pas forcément d’un bain (c’est pas très écolo t’as vu), mais à une activité (sans écran) qui calme l’esprit (du yoga, de la méditation, de la lecture, une douche chaude etc.). Il faut faire cette activité de préférence hors de la chambre (qui doit rester la pièce du dodo). Bonus : une chambre bien rangée, bien aérée et un lit tout fait font des miracles en matière de sommeil, tout simplement parce que l’on se sent mieux dans sa chambre lorsqu’elle est propre et ordonnée.

Conseil n°3 : Bien manger

Eh oui : manger léger pour bien dormir n’est pas forcément la meilleure chose à faire, vous risquez d’être réveillé(e) tôt par la faim. Cela étant, il ne faut pas non plus manger trop lourd.

Certaines boissons ou aliments peuvent vous aider à bien dormir. On pense bien sûr aux infusions de camomille, mais aussi à la mélisse ou à la sauge. Vous pouvez aussi opter pour les graines de chia (à manger dans un yaourt ou en pudding par exemple) qui contribuent à produire la sérotonine et la mélatonine (nos copines pour le sommeil). Et puisque l’on est dans les superaliments, vous pouvez choisir le jus de griotte ou encore le quinoa.

Et vous, quels sont vos trucs pour bien dormir ?

 

* Les conseils donnés dans cet article ne valent pas les recommandations d’un professionnel. Si vos insomnies sont sérieuses et/ou persistantes, cela peut cacher et/ou engendrer des problèmes plus sérieux. Dans ce cas, n’hésitez pas à vous faire aider.