Hello vous,

Comment allez-vous ? Déjà quelques jours que notre quotidien est rythmé par les mesures restrictives imposées par le COVID-19. Tandis qu’une partie de la population se réorganise à la maison, certains travaillent beaucoup plus, dans les hôpitaux, les EHPAD, les maisons de retraite, dans les écoles de garde, sur les routes pour livrer courses et repas, etc. D’autres sont confinés dehors et subissent une double peine, vivent avec moins de sécurité et de ressources pour faire face. Toutes les émotions sont compréhensibles en ce moment, mais les actions qui doivent primer sont indéniablement celles de la solidarité et de la réflexion.

sticker-trait-de-peinture

En ce qui me concerne, pour le moment, je continue de travailler à temps plein, en télétravail. Dans le même temps, je pense sans cesse à la contribution que je peux apporter à mes voisins, aux soignants, aux personnes sans-abris, aux personnes isolées, à celles et ceux qui, pour une raison ou une autre, vivent particulièrement mal la tension, le stress, l’angoisse, voire les pertes, que toute cette situation occasionne. En parallèle, j’aimerais nous donner l’occasion de réfléchir ensemble sur plusieurs sujets, car il faut penser à ce que nous pouvons faire aujourd’hui, mais également à la société de demain. Au monde de demain. Je vais donc publier une série d’articles afin d’ouvrir la réflexion et la discussion. Pour être honnête, j’avais commencé à étaler ma pensée sur un unique article et je l’ai trouvé indigeste et surtout, il n’aurait pas laissé de place pour vos arguments.

Le débat est donc ouvert. Les débats. Ces articles, sur nos consommations, nos modes de vie, nos combats, ne seront évidemment pas que positifs. Ils traduiront aussi ma colère, mes angoisses, certainement. J’espère néanmoins que nous pourrons échanger, dans le respect, et apporter aide, idées, éclairages et opportunités d’agir à celles et ceux qui le souhaitent (je m’inclus dans le lot).

Les liens vers les articles seront disponibles en Une sur le blog, ainsi que sur cet article,  régulièrement mis à jour, pour vous permettre de vous y retrouver. En attendant, je vous invite à laisser en commentaire ou même sur Instagram ou Facebook, les sujets que vous souhaitez aborder, les pensées qui vous traversent, vos tuyaux, révélations, blagues pas drôles, coups de gueule.

Et on se retrouve pour le prochain article, la réflexion n°1 : notre résilience.

Plein d’ondes positives,

Nestah


PS : Si vous êtes soignant-e, enseignant-e, commerçant-e en circuits courts, bénévole notamment auprès des femmes, des sans-abris, des personnes âgées, des personnes sans ressources, travailleur-se social-e, ou simplement citoyen, et que vous souhaitez partager votre point de vue avec nous, je suis preneuse de témoignages qui, je l’espère, vous allègeront, en nous aidant à prendre part à votre travail. Vous pouvez vous exprimer en commentaire, ou m’envoyer un message via la page contact, si vous préférez une discussion plus intimiste ou être publié-e anonymement.

4 commentaires sur &Idquo;Ralentissement : Construisons ensemble&rdquo

  1. Très intéressant, la solidarité est bien évidemment primordiale, quand je vois la sommes colossale qui a était débloquée pour notre Dame et la rien… Cela me laisse perplexe

    J'aime

    1. Effectivement, il y a de drôles de logiques dans nos priorités. On en rirait si ce n’était pas aussi dramatique ! Nous sommes nombreux à déjà organiser nos solidarités dans nos cercles proches, mais j’espère qu’on pourra toujours faire plus (les gens qui, comme moi, ne sont pas soignants) et transformer notre colère en moteur !

      J'aime

  2. Bonjour,
    Je trouve l’idée des débats très intéressant.
    Comme thème intéressant il y a justement le mode de vie actuel des pays développé.
    Il y a également l’investissement de l’Etat dans la sante, surtout lorsque l’on voit que le pays peut être en pénurie de masque alors que lorsqu’il s’agit d’armes il n’y a jamais de pénurie

    J'aime

    1. La santé : gros chantier que l’on va aborder dans un prochain article. 😉
      J’ai beaucoup de colère. J’espère qu’à l’issue de cette crise, tout le monde aura compris et que les choses changeront. Mais ce n’est que le début de la crise et ce que l’on cherche, c’est le moyen d’alléger le cartable de nos soignants…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s